1962 est une année dont les livres d’histoire ne retiennent souvent que la signature des accords d’Évian, l’indépendance de l’État algérien. Pourtant, cette année là fût aussi marquée par l’exode massif des Pieds-noirs vers la Métropole. Alors qu’on attendait 400 000 rapatriés sur quatre ans, ils furent près d’un million à débarquer en métropole. Des scènes de cohue dans les ports méditerranéens, des familles entières armées d’une seule valise qui parcourent la France à la recherche d’un travail et d’un endroit où s’installer. Les témoignages oraux comme les archives content la violence du choc culturel et politique entre les deux populations. D’un côté, des métropolitains qui veulent à tout prix tourner la page de la décolonisation, de l’autre des déracinés qui vivent le forfait de l’Algérie française comme une trahison du Général de Gaulle.

Quelle attitude ont adopté les gouvernants ? La métropole aurait-elle pu mieux anticiper l’arrivée des Pieds-noirs et ses conséquences démographiques ? Que s’est-il réellement passé ? Comment l’opinion publique et la presse se sont-elles positionnées ?

Ce film dresse le portrait d’une France prise entre deux époques, faisant dans la douleur le deuil de son rêve de grandeur civilisatrice.